Risques naturels

Risque inondation

 

Le territoire national est particulièrement soumis aux risques d’inondation : environ une commune française sur trois est susceptible d’être inondée, en partie ou en totalité.

Une inondation se traduit par une submersion plus ou moins rapide d’une zone par des hauteurs d’eau variables. Elle peut se traduire par :

  • le débordement direct d’un cours d’eau,
  • le débordement indirect par la remontée des eaux par la nappe phréatique, les réseaux d’assainissement,
  • la stagnation des eaux pluviales lors de pluies particulièrement fortes,
  • le ruissellement en secteur urbain dû à des orages intenses saturant la capacité des réseaux d’assainissement pluviaux.

L’ampleur de l’inondation est fonction :

  • de l’intensité et de la durée des précipitations et de leur répartition spatiale,
  • de la surface et de la pente du bassin versant,
  • de la couverture végétale et de la capacité d’absorption du sol,
  • de la présence d’obstacles à la circulation des eaux.